Cette série est composée de dessins, encres, glacis picturaux. Elle rend hommage aux modèles anonymes qui au XIXème siècle posèrent dans l'atmosphère intimiste des premiers studios de photographie, inaugurant ainsi les débuts d'une rivalité avec la peinture. Chaque oeuvre se réfère au cliché original d'un photographe qui tentait de se démarquer des influences de la peinture.
" C'est très beau la photographie, mais il ne faut pas le dire."    Ingres